Le 28 mai, c’est le rendez-vous sans écran des familles!

Montréal, le 1er mai 2022 – Pour une troisième année, PAUSE invite les familles des quatre coins du Québec à vivre une expérience de déconnexion, soit le 24h de PAUSE – Édition famille, le dimanche 28 mai. La formule est simple et accessible : les parents et les enfants s’engagent à ne pas utiliser d’écran (télé, ordinateur, tablette, cellulaire) à des fins de loisirs pendant une journée complète. Il s’agit d’une occasion parfaite pour faire des activités en famille ou simplement passer du temps ensemble, sans distraction numérique. L’inscription se fait à pausetonecran.com.

Un congé des écrans dont les familles ont besoin

Loin d’être une détox numérique avec une approche antitechno, le 24h permet dans un premier temps de réapprivoiser la déconnexion, devenue un mode par exception, alors que plusieurs parents se questionnent sur la place qu’occupent les écrans ainsi que sur leurs effets potentiels dans leur maisonnée.

« Le 24h de PAUSE est une occasion propice pour passer du précieux temps de qualité en famille, tout en profitant de ce moment pour réfléchir à l’impact des écrans dans nos vies. Je salue cette initiative, qui rejoint d’ailleurs les efforts de notre gouvernement dans le cadre de la Stratégie québécoise sur l’utilisation des écrans et la santé des jeunes 2022-2025. La technologie est présente et utile dans plusieurs sphères de notre vie, mais il est crucial de faire usage de façon saine et équilibrée. Particulièrement chez les jeunes, une surexposition aux écrans aura des effets néfastes sur le développement. Les parents ont un rôle à jouer, car leur propre utilisation des écrans aura une influence indéniable sur celle qu’en font leurs jeunes. », mentionne Lionel Carmant, ministre responsable des Services sociaux.

Rappelons que moins de temps passé sur les écrans, c’est plus de temps pour être actif physiquement, profiter du plein air, mieux dormir, relaxer, offrir une pause bien méritée à son cerveau ou s’adonner à ses loisirs préférés. Et bien sûr, se déconnecter permet d’être ensemble et d’échanger en personne, un plus pour entretenir ses relations sociales. C’est aussi une excellente façon de prévenir les problèmes de posture et de vision liés à l’utilisation intensive des écrans. À noter qu’en plus de recevoir le précieux soutien du gouvernement du Québec depuis ses débuts, le 24h de PAUSE – Édition famille est présenté cette année par l’Association des optométristes du Québec.

La déconnexion n’est pas une compétition

Pour participer au 24h, les parents n’ont pas à se mettre de la pression. À chaque famille d’identifier les activités qui lui conviennent selon sa réalité. Pour augmenter les chances de succès, les parents peuvent impliquer les enfants dans la préparation du « congé des écrans », tant en ce qui a trait au choix des activités qu’aux trucs pour éviter qu’ils soient tentés d’utiliser leurs appareils et applications. « C’est un projet d’équipe! Et même si l’on veut être un modèle positif, il ne faut pas hésiter à être honnête avec ses enfants, à partager ses difficultés à se déconnecter et à leur demander un coup de pouce. Montrer ses faiblesses, mais choisir de persévérer, ça aussi c’est un bon exemple! », explique Julie Mayer, coordonnatrice du volet familles de PAUSE.

Plusieurs outils sont mis à la disposition des parents pour les aider à se préparer à leur journée de déconnexion, soit sous forme de courriels ou encore sur le site pausetonecran.com. De plus, en s’inscrivant, les familles courent la chance de gagner l’une des trois cartes-cadeaux Sports Experts d’une valeur de 1 000 $ chacune.

Une prise de conscience et un nouveau départ

Selon un sondage réalisé auprès de parents ayant participé au 24h en 2022, la déconnexion d’un jour a entraîné certaines prises de conscience. Par exemple, 60 % d’entre eux ont remarqué qu’ils utilisent les écrans par automatisme. Sur une note positive, près du tiers des sondés ont mentionné que les membres de leur famille étaient plus présents les uns pour les autres en étant déconnectés. « C’est donc l’occasion pour les familles, à la suite de l’événement, de se reconnecter de façon plus consciente plutôt que par réflexe et de prévoir plus de pauses sans écran. En réalité, le 24h permet une forme de « réinitialisation » des habitudes numériques », rappelle Mme Mayer.

À propos de PAUSE

PAUSE fait la promotion d’une utilisation équilibrée d’Internet afin de prévenir les risques liés à l’hyperconnectivité tout en profitant des avantages de la techno. Cette initiative invite les jeunes adultes, les enfants et leurs parents à avoir un usage plus conscient des écrans et à se déconnecter régulièrement. PAUSE est réalisée par Capsana, avec le soutien du gouvernement du Québec ainsi que la collaboration d’un comité d’experts et d’un réseau d’appuis. Pour en savoir plus, visitez pausetonecran.com.

À propos de Capsana

Capsana est une organisation à vocation sociale détenue par la Fondation ÉPIC, qui est liée à l’Institut de Cardiologie de Montréal, et par la Fondation PSI. Sa mission est d’aider les individus à devenir acteurs de leur santé. Pour en savoir plus, visitez capsana.ca.

– 30 –

Source et renseignements :

Le 24h de PAUSE – Édition famille

Annie Robitaille – Chargée de projets
annie.robitaille@citoyen.com
514 715-6062

 

Service des communications
Municipalité de McMasterville
info@mcmasterville.ca
450 467-3580

Travaux secteur de Bretagne / Morin : Coupure d’eau complète planifiée demain, ce jeudi 30 mai 2024.
POUR TOUS LES DÉTAILS >

Utilisez le champ suivant pour effectuer une recherche sur ce site :