Gestion des matières résiduelles : Le PMGMR 2024-2031 soumis en consultation publique

Montréal, le 10 novembre 2022 – La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) lance aujourd’hui une consultation publique sur le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) qui sera en vigueur de 2024 à 2031. Davantage axé sur la réduction à la source, celui-ci s’appuie sur des orientations redéfinies et propose de nouvelles mesures ainsi que des objectifs plus ambitieux.

Élaboré par la commission de l’environnement et de la transition écologique, ce projet de plan repose sur un diagnostic complet, qui prend notamment en compte les conclusions du rapport de la CMM sur l’élimination des matières résiduelles et du récent rapport du BAPE sur la gestion des résidus ultimes. Il répond ainsi aux divers enjeux métropolitains, ainsi qu’aux objectifs communs de la CMM et du gouvernement du Québec pour mettre fin au gaspillage des ressources et responsabiliser l’ensemble des acteurs.

Au total, le projet de PMGMR 2024-2031 comprend 41 mesures, dont 27 relèvent de la responsabilité des municipalités et 14 de la CMM. Les principaux objectifs poursuivis par ce plan sont les suivants :

  • réduire de 10 % la quantité de matières résiduelles générées (kg/pers.);
  • abaisser à 425 kg/pers./an la quantité de matières résiduelles éliminées pour tous les secteurs;
  • recycler 75 % du papier, du carton, du verre, du plastique et du métal;
  • gérer la matière organique sur 100 % du territoire et des habitations, et en recycler ou valoriser 70 %;
  • recycler et valoriser 70 % des résidus de construction, de rénovation et de démolition;
  • tendre vers l’autonomie régionale en traitant sur le territoire même 75 % des résidus ultimes générés.

Parmi les mesures ciblées pour y parvenir, mentionnons :

Au niveau municipal

  • interdire la distribution de sacs d’emplettes de toute épaisseur;
  • interdire la distribution de certains articles à usage unique;
  • encadrer la distribution des imprimés publicitaires en adoptant un système d’adhésion volontaire;
  • implanter la collecte des matières organiques dans les habitations de plus de huit logements;

Au niveau métropolitain

  • élaborer un portrait du gaspillage alimentaire;
  • réaliser des projets de réduction du gaspillage alimentaire;
  • créer une table métropolitaine d’économie circulaire pour encourager les synergies locales;
  • mesures visant l’autonomie régionale :
    • se doter d’une structure de gouvernance pour coordonner le traitement des résidus ultimes;
    • réaliser des études sur les différentes options de traitement existantes;
    • implanter une ou des installations de traitement des résidus ultimes sur le territoire métropolitain.

« Les défis de gestion des matières résiduelles sont importants sur le territoire métropolitain, alors que les lieux d’enfouissement arriveront à leur capacité maximale d’ici une dizaine d’années. Nous devons prendre des mesures fortes et ambitieuses pour favoriser la réduction à la source et le réemploi, et atteindre ainsi le zéro enfouissement. Ce plan est un outil essentiel pour nous permettre d’y arriver et de contribuer à la transition écologique du Grand Montréal. »

– Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal

Pour participer à la consultation publique

Les municipalités, les organismes et les citoyens(nes) peuvent prendre connaissance du projet de PMGMR 2024-2031 et déposer leurs commentaires ou leur mémoire sur la plateforme Je participe aux projets de la CMM, d’ici le 10 février 2023. Ceux qui le souhaitent pourront également exposer leur mémoire ou leurs idées devant les membres de la commission lors des séances publiques qui auront lieu en mars 2023. Le calendrier détaillé des séances sera diffusé sur la plateforme au plus tard le 16 janvier.

« Cet ambitieux projet de plan tient notamment compte des résultats des précédents PMGMR et de deux importants rapports, soit celui de la CMM sur l’élimination des matières résiduelles et celui du BAPE sur la gestion des résidus ultimes, dont les constats font écho à notre vision zéro enfouissement. Après un travail d’analyse exhaustif, la commission de l’environnement et de la transition écologique a identifié les grands enjeux relatifs à son territoire et les mesures à prioriser pour y répondre, toujours dans le respect de la hiérarchie des 3RV. J’invite les organisations et la population à prendre connaissance de ce projet de plan et à soumettre leurs idées pour l’enrichir encore. »

– Alexandre Warnet, membre du conseil de la Ville de Laval et président de la commission de l’environnement et de la transition écologique de la CMM

Rappelons que le plan métropolitain de gestion des matières résiduelles s’applique aux 82 municipalités du Grand Montréal ainsi qu’aux municipalités de Saint-Placide et de L’Épiphanie qui font partie, respectivement, des MRC de Deux-Montagnes et de L’Assomption.

Cliquez ici pour participer à la consultation publique de la CMM.

À propos de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)

Créée en 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit 4,1 millions de personnes réparties sur un territoire de plus de 4 370 km2. La CMM exerce notamment des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

– 30 –

Source et renseignements :

Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)

Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2024-2031 (PMGMR)

Annexes du PMGMR

Julie Brunet
Cheffe d’équipe, Communications et affaires publiques
julie.brunet@cmm.qc.ca
514 350-3445

 

Service des communications
Municipalité de McMasterville
info@mcmasterville.ca
450 467-3580

*Avis d’ébullition préventif en vigueur Chemin du Richelieu, rue Hudson et rue Pelletier.
POUR TOUS LES DÉTAILS >

Utilisez le champ suivant pour effectuer une recherche sur ce site :