Revitalisation du parc du Ruisseau-Bernard – Pourquoi conserver les chicots d’arbres coupés?

McMasterville, le 4 février 2021 – Dans le cadre du projet de revitalisation du parc du Ruisseau-Bernard, la Municipalité procède actuellement à la coupe de frênes atteints par l’agrile du frêne.

Vous remarquerez que certains de ces arbres ont été laissés en chicot. Cette technique reconnue favorise la biodiversité et les habitats. Elle consiste à laisser une section verticale de tronc de bonne grandeur permettant à divers animaux d’y nicher. On catégorise de chicots, les arbres morts dont les racines sont encore ancrées au sol et dont la cause de mortalité est associée aux potentielles combinaisons suivantes : compétition, sénescence, foudre, vent, feu, maladie, insectes ou activités humaines.

De plus, il est intéressant de savoir que les chicots abritent plus d’une soixantaine d’espèces d’oiseaux, presque une vingtaine de mammifères et une dizaine d’amphibiens et de reptiles. Ces arbres morts, qu’ils soient encore debout ou bien au sol, permettent à ces animaux de s’y nicher, s’y reproduire et de s’y s’alimenter : c’est pourquoi leur conservation est importante.

Dans les milieux habités et dans les parcs urbains, les chicots se font rares. Ces arbres ont une immense valeur écologique et sont malheureusement trop souvent éliminés, entre autres, pour des raisons de sécurité et des raisons esthétiques.

Soyez assurés que les arbres qui ont été laissés en chicots à travers le parc du Ruisseau-Bernard ne menacent pas la sécurité des usagers du parc. Les arbres visés par cette opération d’élagage ont été réduits à une hauteur sécuritaire et sont jugés inoffensifs pour les personnes qui fréquentent les sentiers.

L’information de cette nouvelle a été tirée dans ce guide : Conservation des chicots et des arbres sénescents pour la faune – Les chicots, plus de vie qu’il n’y paraît, réalisé par le Regroupement QuébecOiseaux.

Si vous avez d’autres questions relatives à la revitalisation naturelle du parc du Ruisseau-Bernard, n’hésitez pas à communiquer avec nous au 450 467-3580 ou à nous écrire à [email protected].

Regroupement QuébecOiseaux

Fondé en 1981, le Regroupement QuébecOiseaux est un organisme à but non lucratif qui regroupe et représente les personnes et les organismes intéressés à l’étude, à l’observation et à la protection des oiseaux du Québec. Ses objectifs sont de favoriser le développement du loisir ornithologique, promouvoir l’étude des oiseaux et veiller à leur protection et à celle de leurs habitats.

-30-

Source :
Service des communications
Municipalité de McMasterville
[email protected]
450 467-3580

ET

Lang Y., Perreault G. et C. Dion. 2015. Conservation des chicots et des arbres sénescents pour la faune – Les chicots, plus de vie qu’il n’y paraît. Regroupement QuébecOiseaux, Montréal, 35 pages.

Utilisez le champ suivant pour effectuer une recherche sur ce site :

Utilisez le champ suivant pour effectuer une recherche sur ce site :