En mai, laissez le gazon pousser et relevez le Défi Pissenlits avec nous!

McMasterville, le 4 mai 2022 – La Municipalité est heureuse d’annoncer qu’elle participera, durant le mois de mai, au « Défi Pissenlits » ainsi qu’au mouvement No Mow May (Mai sans tondeuse) en réduisant les zones de tonte de gazon sur son territoire afin d’améliorer la biodiversité et de protéger les insectes pollinisateurs. La Municipalité souhaite également par ses actions, sensibiliser les citoyen·ne·s à revoir leurs pratiques concernant la coupe et l’entretien de leur pelouse.

Adoption d’une résolution par le conseil municipal

Les membres du conseil ont donc autorisé l’implantation de ces zones de naturalisation, lors de la dernière séance du conseil municipal du lundi 2 mai. La Municipalité a adopté cette résolution dans l’objectif d’améliorer ses pratiques en environnement de manière durable et significative. Les zones qui ne seront pas coupées permettront de maintenir une friche herbacée très utile aux insectes pollinisateurs, stratégie proposée par M. Daniel Tarte, biologiste.

Cette initiative permettra, entre autres :

  • D’encourager les citoyennes à relever le « Défi Pissenlits » en s’abstenant de couper leur pelouse pour la durée du mois de mai
  • D’améliorer le sort des insectes pollinisateurs, dont l’abeille qui est menacée depuis plusieurs années
  • D’offrir des zones de biodiversité plus durables
  • D’offrir des sources de nourriture supplémentaires pour les pollinisateurs (fleurs de pissenlits, de trèfles, etc.)
  • De diminuer les gaz à effet de serre
  • De diminuer les coûts énergétiques

Zones de naturalisation

Les zones de naturalisation sans coupe de gazon sur les terrains et espaces municipaux sont les suivantes :

  • Quai CIL le long du chemin du Richelieu (route 223) (pour 701 m2)
  • Sentier Roger-Dubuc (en partie pour 200 m2)
  • Parc Denis-Beauregard (en partie pour 300 m2)
  • Parc des Érables (en partie pour 1000 m2).

Le saviez-vous?

35% de notre garde-manger dépend des insectes pollinisateurs. Sans leurs précieux services de pollinisation, on pourrait dire adieu à notre précieux café du matin, à l’abondance de fruits, de légumes et de noix. Alors que le taux d’extinction des pollinisateurs est de 100 à 1000 fois plus élevé que la normale, il est temps d’agir pour les aider.

De plus, les pratiques agricoles intensives, la monoculture, le recours aux pesticides, les effets des changements climatiques (comme la hausse des températures, la multiplication des sécheresses, les inondations et les perturbations des saisons de floraison), le changement d’affectation des terres figurent parmi les principales menaces pesant sur les abeilles et les autres pollinisateurs.

Pourquoi laisser le gazon et les pissenlits pousser au mois de mai ?

« En début de saison, il n’y a pas beaucoup de sources de nourriture pour les pollinisateurs, explique d’abord Guillaume Grégoire, professeur à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval et docteur en biologie végétale. Les fleurs ornementales ne sont pas nécessairement encore en fleurs, à part peut-être quelques-unes, et le pissenlit représente une source intéressante de nourriture dans ce contexte où il n’y a pas grand-chose d’autre.[1] »

« Il y a un déclin généralisé des pollinisateurs un peu partout dans le monde, rappelle pour sa part Raphaël Proulx, professeur au Département des sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Donc c’est une façon aussi de contribuer au maintien de la biodiversité et du fonctionnement des écosystèmes.[2] »

Historique du mouvement

Lancé au Royaume-Uni et maintenant en plein essor au Canada, le mouvement No Mow May (ou le Défi Mai sans tondeuse) invite la population à venir en aide aux pollinisateurs et aux autres espèces qui vivent dans les espaces verts qui nous entourent. La perte et la dégradation des habitats étant la cause principale du déclin des espèces sauvages, l’organisme à but non lucratif Conservation de la Nature Canada estime que laisser la tondeuse dans la remise en mai peut être bénéfique pour la nature.

L’an dernier, ce sont des apiculteurs de Portneuf (Miel & Co) qui ont contribué à faire connaître ce mouvement au Québec en lançant le « Défi Pissenlits ». Plusieurs organismes, citoyen·ne·s, villes et municipalités se sont joints à eux pour cette première édition. Pour en savoir plus sur le Défi et comment vous pouvez y participer, visitez le mieletco.com/pages/defipissenlits.

– 30 –

Source et renseignements :

Défi Pissenlits de Miel & Co

No Mow May – Conservation de la nature Canada

Résolution 2022-05-003319 – Municipalité de McMasterville

[1] Beauchemin, Gabriel. Voici pourquoi vous ne devriez pas tondre votre gazon au mois de mai. 24heure.ca. Le 12 mai 2021.

[2] Idem.

Service des communications
Municipalité de McMasterville
info@mcmasterville.ca
450 467-3580

Utilisez le champ suivant pour effectuer une recherche sur ce site :

Utilisez le champ suivant pour effectuer une recherche sur ce site :